Chronique du 07/10/10 : Blogs des vendanges 2010 : les alsaciens peu nombreux sur la Toile

Lorsque la mode des blogs est apparue sur la Toile il y a quelques années, les domaines viticoles y ont vu un moyen très efficace de communiquer, puisqu’il permettait de donner des nouvelles du domaine à un public varié et nombreux, sans supporter les coûts d’impression ou d’envoi postal d’une lettre d’information envoyée à des centaines de clients. En particulier au moment des vendanges, période faste de l’année pour le vigneron comme pour le lecteur : un sujet idéal pour un blog au jour le jour. Mais plusieurs pièges attendaient les vignerons, et après l’enthousiasme initial relayé par les forums sociaux, le retour à la raison explique peut-être pourquoi en pleine campagne de vendanges 2010, les blogs des vignerons alsaciens se font plus discrets…

Les vendanges sont à la fois une période pendant laquelle les vignerons sont très occupés, mais aussi une période où il y a beaucoup à communiquer vers les clients. Le climat qui conditionne la qualité du millésime, l’incertitude sur l’évolution du temps qui peut parfois être très variable, l’occasion est parfaite de communiquer un peu du mystère de chaque millésime, et de partager le caractère authentique de la démarche du vigneron.
Malheureusement, la démarche est risquée. Communiquer sur ses choix de date de vendange ou de vinification avant de se rendre compte quelques jours plus tard qu’ils étaient mauvais ou tout simplement qu’ils n’ont pas apporté un résultat satisfaisant, c’est prendre le risque d’annoncer clairement que la récolte sera de mauvaise qualité, avec des conséquences commerciales potentiellement importantes.
Certains domaines ont alors choisi la solution de facilité pour les campagnes 2008-2009, de manière à limiter les risques :

  • Ecrire le blog des vendanges une fois les vendanges terminées, prétextant un manque de temps pour une mise à jour quotidienne, en résumant une campagne parfaitement bien gérée et une grande satisfaction sur la qualité des raisins rentrés
  • Communiquer de manière simple et vague sur les vendanges qui se déroulent « bien », de manière à susciter l’enthousiasme
  • Remplacer le texte par des images et des vidéos, qui plaisent toujours.

Ces techniques ont malheureusement eu pour effet de détourner l’attention des lecteurs, et même avec Facebook et Twitter en renfort pour rameuter les amateurs sur son site, l’audience a stagné au point que certains se demandent s’il faut toujours passer du temps le soir à écrire sur son blog.

C’est que trop de communication sans information pertinente à donner finit par lasser le lecteur, qui n’a pas trop de temps pour regarder dizaines de photos/vidéos montrant des tracteurs tirant des bennes remplies de botiches. Les photos et vidéos ne sont pas suffisantes, même si elles peuvent être pertinentes à destination d’un public étranger qui sera content de retrouver son domaine préféré pris en photo sous le ciel bleu de l’automne alsacien : Riquewihr est vraiment joli en cette saison quand les brumes matinales laissent place aux paysages ensoleillés, et ce n’est rien de le dire.

Pour la campagne 2010, il reste quelques rescapés sur la Toile alsacienne :

Domaine Beck-Hartweg à Dambach la Ville : le jeune Florian Beck-Hartweg est peut-être la personne la plus pertinente en Alsace aujourd’hui, car ses analyses sont détaillées, ses interrogations réelles, et on sent la passion de partager son intimité de vigneron. Contre toute attente, Florian n’a ni blog, ni photos, ni vidéos, ni site clinquant, juste un post qu’il publie régulièrement sur deux forums de discussion.
Site : Les explications détaillées sur le forum degustateurs.com  ou sur le forum lapassionduvin.com
FaceBook du domaine : Aucun

Hugel et Fils à Riquewihr : un site très complet (merci Etienne), très détaillé et sans surprise : aucune fausse note, tout est parfaitement bien géré aux vignes et en cave, les raisins sont magnifiques, e millésime prometteur, à l’image des années précédentes. Les images et les vidéos sont sympa, la seule inconnue viendra des parcelles récoltées tardivement dont on attendra avec impatience de savoir si elles sont à 23, 25 ou 7 degrés potentiels !
Site : http://blog.hugel.com/
FaceBook du domaine : Hugel wine

Jean-Paul Schmitt à Scherwiller: quelques commentaires épisodiques sur la superbe qualité du travail réalisé et des raisins récoltés, quelques photos, mais l’effort est moins important que l’année dernière.
Site : http://web.me.com/berndkoppenhoefer/Blog_Vendanges/Vendanges_2010/Vendanges_2010.html
FaceBook du domaine : Bernd Koppenhoefer (Domaine Jean-Paul Schmitt)

Louis Sipp à Ribeauvillé : Etienne continue de publier journalièrement le compte rendu des vendanges, avec détail des parcelles récoltées, de la progression de la pourriture et de la maturation des raisins.  Net et sans fioriture inutile, c’est très informatif. Dommage que ce grand photographe ne puisse consacrer une parte de son temps de vendanges à prendre et publier des clichés !
Site : http://www.sipp.com/index.php?pID=108&lng=fr&mode=preview
FaceBook du domaine : Aucun

Parmi les absents, on notera surtout Olivier Humbrecht qui a pourtant écrit des choses très pertinentes par le passé, et qui a créé un blog qui reste silencieux depuis sa mise en ligne en février 2010 (http://www.olivier-humbrecht.com/). Pour Paul Blanck, Marcel Deiss, Albert Mann, Trimbach, on trouvera sur Facebook des messages courts et positifs qui indiquent que les vendanges sont en cours, que tout va bien, que les raisins sont superbes, que le potentiel est là, etc… Une analyse plus détaillée du millésime suivra certainement une fois les vendanges terminées. 

Thierry Meyer